Venez vivre à Fairbanks (Alaska)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Carolane Benwood - Le temps nous est compté dès l'instant où nous naissons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Carolane Benwood - Le temps nous est compté dès l'instant où nous naissons Mar 27 Fév - 15:14

Carolane Benwood
"Sourie, tu es censé être heureuse..."


Bonjour, je m'appelle Carolane Benwood, mais on me surnomme parfois Caro ou Lane, c'est au choix. J'ai actuellement 31 ans, car je suis née le 09 Janvier 1987 à Casper, dans le Wyoming et je suis américaine. Mais j'ai aussi des origines française et canadienne. Il m'arrive parfois de faire quelque chose de ma vie et si je ne suis pas entrain de dessiner, je suis journaliste. Si vous voulez tout savoir je suis ni riche ni pauvre, vu que je n'ai aucun secret pour toi, tu peux aussi savoir que je suis heterosexuelle et je suis fiancée même si l'homme que je suis censée épouser préfère de loin acheter des actions en bourse que de préparer notre mariage. On me dit souvent que je ressemble à Sophia Bush, crédits Lux (avatar) et google image (gif). Je suis dans le groupe des Curieux


A savoir !
» Je ne suis pas la mieux placée pour parler de moi alors je vais essayer de le faire en me souvenant de ce que mes proches disent.

D’après Jasper, mon petit frère, je suis une jeune femme toujours souriante même si je suis fiancée à un abruti. Il n’a jamais eu une grande opinion de Terrence. J’ai toujours le mot pour rire même si mes blagues sont souvent très nulles. J’y peux rien si j’adore les blagues carambars… Même si je reconnais facilement que ce ne sont pas les plus intelligentes. J’adore manipuler mon petit monde en faisant croire que je suis triste ou blessée juste pour avoir des câlins et un restaurant japonais. Mais il reconnaît également que l’honnêteté est importante pour moi. Il me trouve insupportable quand je me mets à chanter des chansons de mon enfance comme les Spice Girls ou encore Aqua. Mais cela fait mon charme.

Concernant Tommy, il n’arrête pas de répéter à qui veut l’entendre que je mériterais un prix Nobel de la paix. Après tout, je désamorce n’importe quelles disputes en ménageant la chèvre et le chou comme il dit. Enfin, cela marche surtout avec mes deux petits frères. Il adore me regarder dessiner car j’ai tendance à froncer le nez et à tirer la langue. Mais il garde quand même ses distances car quand un dessin n’est pas comme je le voudrais, je le déchire, j’en fais une belle boulette et je la lui lance dessus. Selon lui, mon plus grand défaut est ma fierté. J’ai du mal à reconnaître mes torts mais je fais des progrès. J’arrive déjà à me remettre en question, c’est déjà beaucoup.



Histoire

Honnêtement, il n’y a pas grand-chose à dire sur ma vie. Tout a été normal, d’une banalité à faire peur. Je suis née à Casper, une ville du Wyoming que j’ai toujours apprécié et où je retourne avec plaisir pour voir mes parents et mes grands-parents. Ma mère y possède encore le ranch familial où elle s’occupe des chevaux en compagnie de mon père qui gère la comptabilité. Je suis la première née des Benwood, ayant cependant deux petits frères. Jasper est né quand j’avais trois ans et Tommy c’est gentiment invité quand j’en avais sept. J’ai beau les adorer maintenant, ce n’était pas le même discours quand j’étais petite. Je ne voyais pas grand intérêt à avoir des petits frères, surtout à la naissance de Jasper. Je ne voyais là qu’un tas de problème. Un bébé, ça pleure, ça mange, ça dort et il faut lui changer régulièrement sa couche. Honnêtement, quand mon petit frère se mettait à pleurer en pleine nuit quand il avait faim… J’aurais tout donné pour rester fille unique. Mais j’ai toujours aimé mes frères par le passé. En grandissant, je me suis découverte une passion pour l’écriture et le dessin. Mon père aurait aimé que je reprenne le ranch familial mais bien que passionné d’équitation, je ne voulais pas rester vivre à Casper toute ma vie. Si bien que lorsque j’ai pu, j’ai quitté la ville pour aller faire mes études de journalisme à Washington. La capitale… Autant vous dire que pour la jeune femme que j’étais, Washington était une pépite. Je m’amusais beaucoup la première année… Trop même. Si bien que j’ai dû redoubler. Heureusement, cela me servit de leçon et je resserrais les boulons pour obtenir mon diplôme de journalisme. Mais je ne revins pas à Casper pour autant, préférant aller m’installer à San Francisco. Je me fis de bons amis et j’adorais écrire pour les journaux de la ville. On m’a plusieurs fois proposé de passer à la télé, de devenir reporter, de parler au pays… Cela ne m’a jamais intéressé. J’ai toujours préféré mon ordinateur, mon papier et mon crayon. Cependant, une série de meurtre sanglant me força à quitter la ville. Parmi mes proches en ville, il y avait une jeune femme que je pensais connaître. Elle était serveuse dans un bar country et draguait tout ce qui portait une braguette. Vous allez me demander le rapport avec les meurtres… Moi-même je ne verrais pas le rapport à première vue… Et même encore maintenant, j’ai du mal à y croire. Le dernier meurtre fut particulièrement horrible et les soupçons se portèrent sur mon amie. Pour la première fois, je passais à la télé pour défendre la jeune femme, disant que c’était ridicule, qu’elle ne ferait pas de mal à une mouche… Sauf que je m’étais trompé. Son ADN avait été retrouvé sur les victimes et elle était coupable. Je m’étais discrédité aux yeux du monde journalistique… Un coup dur pour moi. Je pris alors la décision de quitter la ville, trouvant un petit appartement à New York, continuant d’écrire des articles pour des magazines. Mais plus question de haut journalisme, j’étais désormais catalogué comme reporter à deux sous et j’écrivais des articles pour des magazines de secondes zones, relatant des crimes anciens ou presse à scandale… Autant vous dire que mon métier n’avait plus rien d’idyllique. Je sortais parfois, essayant d’oublier ma misérable existence. Et puis, un soir, au détour d’un bar, je fis la rencontre de Terrence. Il était trader à Wall Street et je suis rapidement tombée sous son charme. Et il y a un an, après trois ans de relation, il m’a demandé de l’épouser. Vous pensez rêver avec sa demande en mariage? Eh bien non… Pour toute demande en mariage, il m’a regardé et m’a dit que ce serait bien que l’on se marie, ne serait-ce que pour les avantages financiers que l’on aurait… Eternelle romantique, j’avoue que c’était déconcertant pour moi de dire oui après une telle demande. Mais bon, c’était Terrence, le romantisme n’a jamais été son fort. Mais voilà, un an que l’on est fiancé et toujours rien de prévu niveau mariage. Il n’arrête pas de me dire que nous avons le temps, que son travail est important… J’ai parfois l’impression qu’il préfère son travail à notre vie de couple. Autant être honnête, la flamme du début de notre relation s’est éteinte mais je continue à espérer qu’il se rende compte de tout ce qu’il y a autour de lui, moi y compris. Je ne dirais pas que je suis toujours amoureuse de lui, ce serait mentir. Je reste avec lui tout simplement parce que me retrouver seule ne me plait guère. On dit qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné… Je ne suis pas faite pour vivre seule alors je sers les dents. J’ai beau savoir qu’il voit certainement d’autres femmes, je n’ai pas le courage de le quitter. C’est pour prendre du temps pour moi et réfléchir calmement à la situation que j’ai pris des vacances à Fairbanks, avec mon petit frère Tommy. Pourquoi Fairbanks? Tout simplement parce que niveau distance avec New York, c’est plutôt pas mal à ce niveau-là. Et je doute que Terrence vienne me rejoindre ici, il déteste la neige et le froid.


Derrière l'écran

J'ai trouvé le forum grâce à un partenariat. J'ai actuellement 29 ans. Je suis disponible 7/7. Mon personnage est un personnage inventé. Et je trouve ce forum vraiment super Very Happy Un dernier mot Pourquoi un dernier? J'ai le droit de garder le silence et tout ce que je dirais pourra être retenu contre moi devant une cour de justice? :'( XD

Code:
<bottin><font color="#C24641">Sophia Bush</font></bottin> ✱ Carolane Benwood


crédit ©️️ Staff Fairbanks Life
Revenir en haut Aller en bas
Alena Black


avatar

● Age du personnage : 21
● Emploi/Etudes : Etudiante en arts
Messsages : 364
Présence rp :
  • Présent
Autres comptes : Embry Wilson
Célébrité : Maria Ehrich


MessageSujet: Re: Carolane Benwood - Le temps nous est compté dès l'instant où nous naissons Mar 27 Fév - 17:06

Tu es Validé/e


Bienvenue à Fairbanks !


Je n'ai même pas eu le temps de te souhaiter la bienvenue que tu as déjà terminé ta fiche. Ca c'est du travail rapide dit donc !

N'oublie pas d'aller faire des demandes de logement, d'emploi, de communication ainsi que de te créer une fiche de liens. Et surtout de mettre à jour ton profil, de remplir les champs demandés et les différents liens afin qu'on s'y retrouve plus facilement.
Pour mieux préparer ton intégration, n'hésite pas à passer par le flood ainsi que par les demandes de rps ! Bon jeu parmi nous, et n'hésite pas à contacter un membre du staff si tu as le moindre soucis !
Ah, et puis aussi si tu peux, de temps en temps, voter aux top sites pour faire connaître le forum.



FICHE PAR ATHENA.

_________________
You And Me

Ne me demandez pas de choisir, car ce sera Lui. Ca a toujours été Lui. Et ce sera toujours Lui. Je n'ai jamais demandé à ce que ça arrive, mais c'est une chose incontrôlable, qui prend possession de tout et qui ne repart pas avant d'être satisfaite. Je suis une éternelle insatisfaite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Carolane Benwood - Le temps nous est compté dès l'instant où nous naissons Mar 27 Fév - 17:11

Merci ^^

Eh oui, j'ai été rapide pour le coup ^^ Ca fait un moment que je tourne autour du forum et quand j'ai vu que Sophia s'était libérée, j'ai sauté sur l'occasion comme on dit XD Et comme je voulais éviter qu'elle ne me file sous le nez, j'ai fait aussi vite que j'ai pu tout en essayant de faire une belle fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Alena Black


avatar

● Age du personnage : 21
● Emploi/Etudes : Etudiante en arts
Messsages : 364
Présence rp :
  • Présent
Autres comptes : Embry Wilson
Célébrité : Maria Ehrich


MessageSujet: Re: Carolane Benwood - Le temps nous est compté dès l'instant où nous naissons Mar 27 Fév - 20:13

Tu as bien fait dans ce cas. Wink

_________________
You And Me

Ne me demandez pas de choisir, car ce sera Lui. Ca a toujours été Lui. Et ce sera toujours Lui. Je n'ai jamais demandé à ce que ça arrive, mais c'est une chose incontrôlable, qui prend possession de tout et qui ne repart pas avant d'être satisfaite. Je suis une éternelle insatisfaite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Carolane Benwood - Le temps nous est compté dès l'instant où nous naissons Sam 3 Mar - 9:53

Bienvenue parmi nous, désolée pour le retard
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Carolane Benwood - Le temps nous est compté dès l'instant où nous naissons Mer 7 Mar - 16:21

Pas de soucis Smile Merci à toi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Carolane Benwood - Le temps nous est compté dès l'instant où nous naissons

Revenir en haut Aller en bas

Carolane Benwood - Le temps nous est compté dès l'instant où nous naissons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sommes nous trop nombreux pour notre planète ?
» De Eugène Ionesco ► Les idéologies nous séparent, rêves et angoisses nous rapprochent.
» Le hasard nous entraîne vers le destin qui nous attend. [PV: Ethan Schwartz]
» Athala + Nous tombons toujours pour mieux apprendre à nous relever ;
» Márta de Nyírbátor •• Nous défendre quelque chose, c'est nous en donner envie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairbanks Life :: La population et sa gestion :: Vos papiers s'il vous plait :: Présentations validées-